19/05/2009

Message de la présidence d'ECOLO

jeanmi isabelle

Une relance oui, mais pas du boomerang

 

Une des principales nouveautés à laquelle nous avons pu assister avec une grande satisfaction ces derniers mois, c'est que les écologistes ne crient plus dans le désert : autant les syndicats - aussi bien chez nous qu'au niveau international, que les représentants patronaux, que ce soit dans les milieux académiques ou scientifiques, la prise de conscience est désormais réelle; la base sociale sur laquelle peut désormais se construire la transition écologique de l'économie s'est considérablement élargie ! Ce choix s'impose désormais rationnellement comme la voie la plus évidente de sortie des crises.

la transition écologique de l'économie n'est plus un voeu pieux, elle est devenue un impératif absolu, car si les plans de relance dont tout le monde parle consistent à refaire encore et encore un peu plus de la même chose, ce ne sera pas à la relance de l'éocnomie qu'on assistera : c'est à la relance du boomerang...

Noter devoir est de faire preuve d'ambition et de créativité en remettant en cause le modèle économique dans lequel nous vivons, et de servir de catalyseur aux forces émergentes de plus en plus nombreuses qui se rendent compte que le "faire toujours plus de la même chose" nous conduit tous dans l'impasse.

Mais il n'y aura pas de modernisation de l'économie s'il n'y a pas une volonté farouchen, impérative de redistribuer significativement le srichesses. Ne laisser personne au bord du chemin : ce sera aussi ça, la modernisation écologique de l'économie.

09:37 Écrit par ECOLO Thimister-Clermont dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.