07/01/2009

Que la nouvelle année soit remplie de paix... écrivions nous dans nos voeux 2009 !

palestineisrael

Gaza : « On est arrivé dans une boucherie »

gaza1

Récit de ce mercredi du correspondant de Ouest-France en Palestine, Radjaa Abou Dagga, un des rares journalistes à avoir pu pénétrer dans la bande de Gaza.

J'étais en reportage depuis le matin avec des ambulanciers. Nous nous trouvions à l'hôpital de Kamel Adwan. Puisque le téléphone ne fonctionne presque plus et que les portables sont coupés, les gens n'ont plus le moyen de contacter les services d'urgence. Alors, dès qu'il y a une grosse explosion, les ambulanciers se rendent sur les lieux.

En début d'après-midi, on s'est dirigé vers le quartier de Jabaliyah parce qu'une colonne de fumée s'élevait de cette direction.

On est arrivé dans une boucherie.

Des bombes ou des obus, on ne savait pas alors qu'il s'agissait de deux obus de chars, avaient désintégré une école gérée par l'Onu dans le quartier de Fakhoura.

Dans ce bâtiment, des civils des villages du nord avaient trouvé refuge. C'était la panique. Des bouts de corps, du sang, des vêtements…

Quand je suis arrivé, un petit garçon de dix ans, légèrement blessé, est sorti des ruines avec le corps sans tête de sa petite soeur de cinq ans.

gaza2

On a chargé les morts sur les blessés, les blessés sur les morts dans les ambulances déglinguées, dans des coffres de voitures. J'ai compté 21 morts.

Pendant ce temps, les Israéliens continuaient de tirer.

A l'hôpital principal, c'était une boucherie. L'entrée, les couloirs, la morgue étaient pleins de sang et de corps. Les gens avaient des crises d'hystérie.

J'ai craqué à mon tour. Je n'ai qu'une envie : pleurer.

17:06 Écrit par ECOLO Thimister-Clermont dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

des petits zi...
Désolant les positions de nos responsables politiques. Sans approuver les tirs de roquettes du Hamas qui ont fait 15 morts auprès de la population israélienne, la boucherie de l'armée de Zhal est en total déséquilibre avec les centaines de morts, surtout des femmes et des enfants, chez la population palestinienne. Nos responsables politiques n'ont pas le courage nécessaire pour condamner ces exécutions ciblées. Pourquoi a-t-on peur de se mouiller. Y a-t-il un lobby israélien si important en Belgique ? Ou suffit-il d'avoir un juif dans le gouvernement ? DESOLANT et SCANDALEUX !

Écrit par : piff08 | 07/01/2009

Les commentaires sont fermés.