29/10/2007

La biodiversité en péril à Thimister-Clermont

DECHARGE AU "VAL DE LA BERWINNE"

07.07.09.valdeberwinne2.réduit

(suite et pas fin...)

Pendant que les responsables communaux présentent fièrement des folders à la maison communale concernant la "Stratégie nationale de la Belgique pour la Biodiversité" et la "Biodiversité en péril - que pouvons nous (les citoyens) faire?", cette même biodiversité est gravement menacée au site du Val de la Berwinne où nous avons dénoncé une grave pollution depuis plus de ... 6 mois.

amiante3

Pendant que le Ministre CDH de l'environnement B. Lutgen présente lui-aussi, fièrement, un arrêté "déchets ménagers" à la presse, obligeant les communes à mettre tout en oeuvre pour que le citoyen ne se débarasse pas n'importe comment de ses crasses et surtout de l'amiante-ciment, nos responsables communaux de l'environnement, de l'urbanisme, des déchets etc. n'ont toujours pas réussi à faire enlever par le propriétaire les déchets contenant de l'amiante et de l'asbeste sur ce site. Ceux-ci et une multitude d'autres déchets dangereux se trouvent depuis plus de 6 mois dans ce dépôt "clandestin", enfouis sous terre ou sous eaux sans que la commune ne réagisse avec l'autorité et la fermeté requise et absolument nécessaire.

aminate4
 

Pire ! Nos interventions régulières à ce sujet aux conseils communaux provoquent des rires, fourires et autres rémarques désobligeantes de la part de certain-e-s élu-e-s de la majorité. C'est SCANDALEUX! De qui a-t-on peur ? Veut-on protéger quelqu'un ? Avec le népotisme ambiant de ces derniers mois on a au moins le droit de se poser la question!

17:47 Écrit par ECOLO Thimister-Clermont dans Actualité communale | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

indifférence politique Nos édiles communaux n'ont rien à cirer des ces problèmes environnementaux. Cela fait des années et même des décénnies qu'on est en train de saccager et de piller nos paysages au profit de quelques uns. A qui profite le crime ? D'abord aux élus qui donne les passe-droits à leurs électeurs et puis à ceux qui peuvent se débarrasser à bon prix (sans parler des dessous de table!) de leurs crasses de tout genre. Le scandale découvert et dénoncé par ECOLO Herve à Charneux le montre une fois de plus à suffisance. Il y a le népotisme politique et familial, mais n'oublions pas le népotisme économique. Evidemment, celui-ci est d'abord au profit de ceux qui ont déjà du pognon assez. C'est désolant, honteux et méprisant pour ceux qui veulent préserver une nature intacte pour nos généraltions futures. Dans la vie on est toujours obligé de partager les emmerdes, mais jamais le pognon!

Écrit par : un révolté | 30/10/2007

respect de la nature j'ai constaté la même contradiction en ce qui concerne l'abattage des arbres le long de la Ligne 38. En même temps que l'échevin des travaux donne son feu "vert" pour abattre des arbres et du bois de chauffage (sur un territoire où il n'a pas autorité), on expose à la maison communale des "folders" pour expliquer "comment planter un arbre" et/ou sur la législation de la taille des haies et arbres... Faut comprendre ! Le citoyen doit savoir, d'après qui vous êtes, la loi n'est pas la même pour tout le monde dans notre commune!

Écrit par : Herbert Meyer | 06/11/2007

Les commentaires sont fermés.